A Montpellier, gilletjaunisation de la bataille contre la Loi Sécurité

Enormément de monde s’est joint à la manifestation tolérée par la Préfecture. Et celle-ci n’a cessé de gagner en combattivité bouillonnante

Faudra-t-il remercier Gérald Darmanin ? C’était à se poser la question, vers 13 heures ce samedi sur la place des Martyrs de la Résistance (tiens, résistance…) à Montpellier. Là, sous les fenêtres du préfet de l’Hérault, la foule n’en pouvait plus de s’époumoner dans un interminable « On est là, on est là, même si Macron ne veut pas, nous… ». Cinq minutes, ou bien plus, comme une rengaine, une transe, une ivresse. Et alors… et alors, qu’est-de que ça fait du bien ! Ne pas y voir du folklore : la Loi qu’il s’agit de combattre est dictée par ceux qui ont la haine à l’idée qu’on soit là (et qu’imaginer de ce qui traînait sous les casques des forces de l’ordre autour du bâtiment, renvoyées à leur stress des deux années passées). Lire l’article