Un adolescent blessé à l’oeil par un tir de LBD, une enquête ouverte / Cnews

Publié le 21 juillet 2020

Un adolescent de 16 ans a été grièvement blessé à l’oeil dans la nuit du 13 au 14 juillet, à Paris, apprend-on ce mardi de sources concordantes. Il dit avoir été victime d’un tir de LBD en marge d’affrontements entre la police et un groupe de jeunes. Une enquête a été ouverte. Lire la suite

Loïc, condamné à 3 ans de prison, témoigne de l’acharnement judiciaire qu’il subit / Mr Mondialisation

Le 10 juillet 2020, Loïc Schneider a été condamné à trois ans de prison ferme en réponse aux manifestations lors du sommet du G20 en 2017, à Hambourg, en Allemagne. Suite à son arrestation musclée en 2018, il a déjà été emprisonné pendant un an et quatre mois. Une période dont il garde des souvenirs empreints d’une amertume profonde, dans son esprit marqué probablement à vie par les séquelles d’un procès sans fin. Un nouveau jugement aura lieu dans un an et d’ici là, l’incertitude règne. Face à de nombreux chefs d’accusation qu’il estime farfelus et injustifiés, et un acharnement judiciaire de longue date, l’activiste garde pourtant la tête haute et ne renonce aucunement à son combat. Âgé de 24 ans, il n’en est pas à sa première lutte et certainement pas à sa dernière pour s’opposer à la destruction du vivant et se donner les chances de bâtir une société plus juste. Entretien avec Loïc, militant déterminé à se battre contre les injustices d’un système devenu fou. Lire la suite

LBD, policiers cagoulés… Le Défenseur des droits Jacques Toubon souligne « l’urgence » de faire évoluer le maintien de l’ordre / 1001 infos

Le 10 juillet 2020

Une semaine avant de passer la main, Jacques Toubon a encore des messages à transmettre. Dans une décision adressée au nouveau ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, successeur de Christophe Castaner, le Défenseur des droits insiste sur « l’urgence » de faire évoluer le maintien de l’ordre, notamment en interdisant les lanceurs de balle de défense (LBD) et le port de la cagoule chez les policiers. Lire la suite

À Bayonne, maigre peine pour un visage défiguré au LBD / Le Média

Par Chloé Rebillard, le 26 juin 2020

Un policier de la BAC comparaissait ce vendredi au tribunal de Bayonne après avoir tiré au LBD sur le visage de Lola Villabriga lors d’une manifestation à Biarritz, le 18 décembre 2018. La jeune femme dénonce aujourd’hui l’usage d’armes mutilantes et la doctrine française du maintien de l’ordre, tandis que ses soutiens s’alarment de la légèreté de la peine : le policier, condamné à 1350 € d’amende, pourra continuer à exercer. Lire l’article

L’utilisation du gaz lacrymogène CS, ses effets toxiques à plus ou moins long terme / Association Toxicologie-Chimie de Paris

Par Alexander Samuel et André Picot, juin 2020

Préface
Partir du réel.
Sébastien Nadot, député de la Haute-Garonne, titulaire d’un doctorat de l’EHESS Paris.
11 janvier 2020, semaine 61 du mouvement des « Gilets jaunes ».
Les manifestants se sont donné rendez-vous dans le centre-ville de Toulouse. Après quelques heures de déambulation, certains se retrouvent place Saint-Georges. Les policiers qui les suivent jettent alors des grenades de gaz lacrymogène dans leur direction. A quelques mètres derrière les manifestants se trouve un espace de jeux avec des enfants. Très vite le gaz se propage sans épargner toboggans et tourniquets. Prise au dépourvu, une maman affolée avec un enfant en poussette quitte la zone à la hâte. Apeurée, une petite fille pleure, figée debout. Un policier se dirige alors vers elle pour l’évacuer de la place. En bon père de famille, il la prend dans ses bras, tente de la rassurer et l’éloigne rapidement des dernières fumées blanchâtres.
Les exemples de « dommages collatéraux » dans l’usage de grenades lacrymogènes ces deux dernières années sont légion en France. Impossible d’évaluer le nombre de personnes exposées à ces gaz, qu’il s’agisse des participants à un rassemblement illégal, de ceux qui exercent l’un de leur droit fondamental à manifester sans excès ou des « badauds » pris au piège des hasards d’un affrontement entre forces de l’ordre et manifestants, jusqu’à ces enfants innocents. Lire le dossier

«A l’air libre»: les armes «non létales» au cœur des violences policières, un entretien avec l’historien Pap Ndiaye / Médiapart

Le 9 juin 2020

Au programme de notre émission en accès libre : violences policières, le choix des armes ; notre entretien avec l’historien Pap Ndiaye sur les États-Unis et le racisme ; la Libye, avec René Backmann ; Alexandra Pizzagali. Voir la vidéo