Ci-gît l’Etat, tué d’un tir de LBD / blog Lettres d’un engagé à ses amis qu’il dérange

Par Olivier Tonneau, le 18 janvier 2020

A chaque coup de matraque, à chaque tir de LBD, à chaque décision de justice inique exonérant un policier pour les violences commises et condamnant ceux qui s’y opposent, l’Etat dépérit, l’Etat meurt à petit feu, sinon s’embrase. De sorte qu’on ne peut plus parler d’Etat français que par un abus de langage. Au fait, qu’est-ce que l’Etat ? Lire la suite