Le Défenseur des droits met Beauvau face aux dégâts des grenades de désencerclement | Libération

Article d’Ismaël Halissat

Dans une décision que «Libération» a pu consulter, Jacques Toubon considère que le jet de grenade qui a gravement blessé un manifestant en 2016 n’était pas justifié. Il recommande «l’engagement de poursuites disciplinaires» et exhorte le ministère à engager une «réflexion approfondie» sur cette arme. Lire l’article