Réforme des retraites : une maternité nantaise partiellement évacuée à cause des gaz lacrymogènes Russia Today France

Les forces de l’ordre ont repoussé les manifestants à proximité d’une maternité. Selon Ouest France, une trentaine de patientes auraient dû changer de chambre à cause des gaz lacrymogènes, remontés jusque dans les locaux du CHU. En marge des manifestations contre la réforme des retraites, Ouest France informe qu’une maternité de Nantes aurait été en proie à des nuages de gaz lacrymogènes envoyés par les forces de l’ordre. Celles-ci ont en effet tenté de disperser les manifestants et les ont repoussés jusqu’à proximité du CHU.

En savoir plus sur RT France