Réforme des retraites : une maternité nantaise partiellement évacuée à cause des gaz lacrymogènes Russia Today France

Les forces de l’ordre ont repoussé les manifestants à proximité d’une maternité. Selon Ouest France, une trentaine de patientes auraient dû changer de chambre à cause des gaz lacrymogènes, remontés jusque dans les locaux du CHU. En marge des manifestations contre la réforme des retraites, Ouest France informe qu’une maternité de Nantes aurait été en proie à des nuages de gaz lacrymogènes envoyés par les forces de l’ordre. Celles-ci ont en effet tenté de disperser les manifestants et les ont repoussés jusqu’à proximité du CHU.

En savoir plus sur RT France

Notre enquête vidéo : comment la police a grièvement blessé un « gilet jaune » le 16 novembre sur la place d’Italie à Paris Le Monde

Par Arthur Carpentier, le 11 décembre 2019

Grâce à l’analyse de plusieurs heures de vidéos, la modélisation 3D des lieux et l’identification du projectile, « Le Monde » a reconstitué la séquence au terme de laquelle un manifestant, Manuel Coisne, a été éborgné. Lire la suite

L’utilisation massive de gaz lacrymogènes inquiète les scientifiques du monde entier Reporterre

Par Marie Astier, le 11 décembre 2019

Enquête 2/3 — L’utilisation massive des gaz lacrymogènes pour réprimer les foules est alarmante : aspergés en grande quantité, de manière répétée, ou dans des milieux confinés, ils se révèlent dangereux comme le montrent plusieurs études scientifiques. Lire la suite

Montpellier : un homme blessé en marge du mouvement contre la réforme des retraites Midi Libre

Ce mardi 10 décembre, un homme a été touché au front en marge des manifestations contre le projet de réforme des retraites, à Montpellier. Selon la préfecture, il aurait été légèrement blessé par les résidus d’un moyen lacrymogène tiré en cloche.

La vidéo présentant le visage blessé d’un homme allongé au sol, à proximité de l’Arc de Triomphe, s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Mardi, vers 16 h 30, un quinquagénaire a été blessé au front non loin de la cour d’appel de Montpellier, alors que des personnes manifestaient dans le secteur de la rue Foch. Lire la suite

Un nourrisson a-t-il inhalé du gaz lacrymogène lors de la Fête des Lumières à Lyon ? RT France

A Lyon, un sit-in non-violent a été dispersé par les forces de sécurité intérieure au moyen de gaz lacrymogènes. Présent sur les lieux, un nourrisson aurait été atteint par erreur. A Lyon, le 7 décembre, un nourrisson âgé de trente jours a inhalé du gaz lacrymogène, utilisé par les forces de l’ordre sur un rassemblement de Gilets jaunes.

En savoir plus sur RT France

Montpellier : la police blesse un homme au visage et empêchent les premiers soins Le Poing

Ce mardi 10 décembre vers 16h45 près de l’Arc-de-Triomphe de Montpellier, un homme, assis à quelques mètres d’un groupe de manifestants, a été touché au visage par un tir tendu de grenade lacrymogène. Lire la suite et voir les vidéos

Gaz lacrymogène, une passion française | Le Grand soir

Par Personne, le 8 novembre 2019

Au commencement fut l’usage militaire. Puis d’un théâtre des opérations (Guerre de 14-18) à d’autres (conflits coloniaux dans les années 20), puis d’un type de combat à l’autre, les gaz lacrymogènes sont devenus l’arme de première intention des États dans le maintien de l’ordre établi.
Cette arme a comme vertu première d’être duale : elle assure « en même temps » la dispersion et la dissuasion collectives.
Lire la suite

Petite histoire du gaz lacrymogène. Des tranchées de 1914 aux Gilets jaunes |Lundi matin

Citation

Anna Feigenbaum
Petite histoire du gaz lacrymogène. Des tranchées de 1914 aux Gilets jaunes
Traduit de l’anglais par Philippe Mortimer, avec une préface de Julius Van Daal
Éditions Libertalia, septembre 2019 [éd. originale : Verso, 2017]
Note de lecture par Franz Himmelbauer parue sur Antiopée

Lire l’article