Interdire le LBD ? Des syndicats d’avocats, de magistrats et la CGT saisissent la Cour européenne des droits de l’homme / Le Monde

Le Monde avec AFP, 28 février 2020

Les organisations estiment que l’arme porte atteinte « au droit à la vie ainsi qu’à la liberté d’expression, de réunion et de manifestation ».

A cause des blessures qu’ils ont pu causer, les lanceurs de balles de défense (LBD) sont critiqués, particulièrement depuis le mouvement des « gilets jaunes » en octobre 2018. La Confédération générale du travail (CGT) ainsi que le Syndicat des avocats de France (SAF) et le Syndicat de la magistrature (classés à gauche), ont annoncé vendredi 28 février avoir saisi la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour demander leur interdiction. Lire la suite