ADNANE, 19 ANS, MUTILÉ PAR LA POLICE / Nantes révoltée

Le 27 février 2020

« Je n’ai fait aucun geste, ne représentais aucun danger»

Il s’appelle Adnane. Il a 19 ans. Samedi soir, il a été mutilé à vie. Eborgné, par le tir d’un LBD dans la ville de Brunoy, en banlieue parisienne.

« Je suis venu passer la soirée dans le quartier pour voir des amis. Vers 21 heures, on se trouvait sur la dalle avec trois amis. On a entendu des cris plus bas dans la cité. » La police vient d’intervenir pour une futilité : la présence de jeunes dans un hall. Dans l’unique but de provoquer, les agents ont volé un narguilé.

« A ce moment-là, il n’y avait pas de réel affrontement. Mais les policiers se cachaient un peu partout dans des coins sombres. Je vois une patrouille au loin, à 40 mètres environ. D’un coup, quatre baqueux sortent d’un fourré, à 4-5 mètres devant moi. L’un d’eux me braque avec une lampe torche. Un autre, de petite taille, me vise avec un Flash-Ball. » Il court. « Je n’avais que quelques mètres à faire pour arriver à l’angle, j’ai tourné, et c’est là qu’il m’a tiré sur le visage ». Lire la suite