Samir Baaloudj : « Pour nous, ces violences policières n’ont rien de nouveau » / Bondyblog

Par Ilyes Ramdani, le 22/01/2020

Après la loi Travail et les gilets jaunes, le mouvement social contre la réforme des retraites a révélé à l’opinion publique la réalité de violences policières bien connues dans les quartiers. Militant des quartiers populaires depuis plus de 20 ans, Samir Baaloudj nous livre son regard sur la médiatisation croissante de ces violences. Interview.

BB : Le mouvement social actuel a changé le regard sur les violences policières. Aujourd’hui, c’est un sujet qui fait réagir les partis politiques, les médias mainstreamet même le gouvernement… Alors que l’indifférence a longtemps régné à ce sujet quand ces violences avaient lieu dans les quartiers. Qu’est-ce que ça vous inspire ?

Samir Baaloudj : Depuis la loi Travail et 2016, les gens ont découvert les violences policières. Nous, on est partagés entre plusieurs réactions. On en rigole un peu, on est en colère et, d’un autre côté, c’est une bonne chose que tout le monde fasse aujourd’hui le constat de ces violences policières. Mais ça restera une bonne chose à une seule condition : que les militants, les syndicalistes qui souhaitent rejoindre ce combat n’oublient pas les principaux concernés par cette violence. Lire la suite