Mort de Zineb Redouane : les preuves qui accusent la police / Disclose

Voir la vidéo

Cette contre-enquête sur les causes de la mort de Zineb Redouane, le 2 décembre 2018, démontre que son décès suite à un tir de grenade en marge de l’acte III des gilets jaunes résulte d’une faute policière couverte par la hiérarchie. Une enquête vidéo réalisée par @Disclose et @Forensic Architecture. .Enquête / Script – Francesco Srebegondi (FA) Mathias Destal (Disclose) .Modélisation 3D – Martyna Marciniak (FA) .Montage / Motion design – Emile Costard .Voix – Magali Serre (Disclose) .Enregistrement et mixage voix – Quentin Bresson (BingeAudio) .Coordination / réalisation – Francesco Sebregondi 🔍 L’intégralité de l’enquête : https://disclose.ngo/fr/article/affai…

Zineb Redouane : une femme tuée à sa fenêtre / Les pieds sur terre, France culture

par Sonia Kronlund

Le 1er décembre 2018, des rassemblements ont lieu à Marseille pour réclamer des logements dignes. Un tir de grenade lacrymogène lancé en pleine manifestation touche Zineb Redouane, qui fermait la fenêtre de son appartement au quatrième étage de son immeuble. L’octogénaire décède le lendemain. Réécouter

Marseille, 1 an après : Appel national pour Zineb Redouane | Lundi matin

Le 1er décembre 2018, une énorme manif contre le logement indigne traversait le centre de Marseille avant d’évoluer en émeute. Ce fut aussi le premier jour où les Marseillais en lutte contre la politique urbaine rencontraient les Gilets Jaunes, dont quelques centaines se joignirent à la manif. Une municipalité aux abois, un gouvernement contesté, une police débordée par l’intensité de la colère publique… et une habitante de Noailles qui reçoit une grenade en pleine figure, alors qu’elle était à sa fenêtre, et décède le lendemain à l’hôpital. Lire l’article