Armement sublétal : le LBD 40 de Brügger & Thomet a-t-il bénéficié d’une décision de classement ? / RT France

Par Antoine Boitel, le 30 janvier 2020

Le lanceur de balle de défense fabriqué par l’entreprise suisse Brügger & Thomet qui a fait polémique en France après de multiples blessures infligées aux manifestants, et notamment aux Gilets jaunes, a-t-il suivi le parcours administratif légal ? Un communiqué de la société bretonne RedCore, bureau d’études de solutions de défense destinées aux forces de l’ordre, en date du 26 janvier, livre quelques nouvelles informations concernant le lance-grenade GL-06 de Brügger & Thomet, plus connu en France sous le nom de LBD 40. Dans son combat pour faire reconnaître les qualités de son propre LBD, le Kann44, initialement destiné aux polices municipales françaises, le président de la société RedCore, Gaël Guillerm, a demandé par la voix de son avocat à la commission d’accès aux documents administratifs (CADA) de bien vouloir lui communiquer le document rendant compte de la décision de classementdu LBD 40, actuellement en dotation dans les forces de sécurité françaises de la police nationale et de la gendarmerie. Réponse lapidaire de la CADA : «La ministre [des Armées] a indiqué que le document visé n’existe pas.» Lire l’article