Le préfet de Paris libère l’extrême violence policière | Médiapart

Par Karl Laske, le 11 janvier 2020

Les unités de la Brigade de répression de l’action violente motorisée (BRAV-M) ont chargé à trois reprises le cortège de tête de la manifestation parisienne, jeudi, faisant des blessés parmi les syndicalistes et les journalistes. Un policier a fait usage de son lanceur de balles de défense sur la foule à moins d’un mètre. Témoignages et vidéos. Lecture de l’article réservée aux abonnés