Gilets jaunes : le Venezuela condamne la «répression excessive» des manifestations en France RT France

Le ministre des Affaires étrangères du Venezuela s’est déclaré solidaire des luttes «des travailleurs français», déplorant la réponse répressive apportée selon lui par les autorités face à 15 mois des manifestations. Caracas a dénoncé, ce 11 janvier, la «répression excessive» dont fait preuve, selon lui, le gouvernement français lors des manifestations qui se succèdent ces derniers mois en France. «Après 15 mois de manifestations, le gouvernement français n’est pas en mesure de répondre aux demandes de son peuple. Sa réponse est une répression excessive et sévère», a ainsi lancé le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza, sur Twitter. Le commentaire du ministre socialiste était accompagné d’une vidéo montrant une charge policière lors d’une manifestation dans l’Hexagone. «Le Venezuela est solidaire des luttes justes des travailleurs de France et appelle au dialogue social», a poursuivi Jorge Arreaza. Lire la suite

Tir de LBD à bout portant par un policier : ce qu’il s’est passé le 9 janvier à Paris, en images Le Monde

Par Asia Balluffier et Arthur Carpentier, le 10 janvier 2020

« Le Monde » a pu vérifier les données et la géolocalisation d’une vidéo montrant un policier faisant feu à moins de deux mètres d’un manifestant jeudi 9 janvier. Le parquet a ouvert une enquête pour « violences volontaires ». Voir la vidéo

Paris, jeudi 9 janvier la police s’est déchaînée | Paris-luttes.info

Publié le 10 janvier 2020

La manifestation du 9 janvier était de loin la plus violente du mouvement. Enfin, il serait plus juste de dire que les flics ont été d’une extrême violence. Compilation de ce qu’on a pu voir parmi les violences les plus crus de la police nationale et bilan non exhaustif des blessé.es. Et les syndicalistes n’ont pas été épargné.es. Voir

Le préfet de Paris libère l’extrême violence policière | Médiapart

Par Karl Laske, le 11 janvier 2020

Les unités de la Brigade de répression de l’action violente motorisée (BRAV-M) ont chargé à trois reprises le cortège de tête de la manifestation parisienne, jeudi, faisant des blessés parmi les syndicalistes et les journalistes. Un policier a fait usage de son lanceur de balles de défense sur la foule à moins d’un mètre. Témoignages et vidéos. Lecture de l’article réservée aux abonnés

Les violences policières sont le reflet d’un échec Le Monde

Editorial. Mort d’un homme lors d’un simple contrôle routier, manifestants frappés au sol, tir à bout portant au LBD… L’Etat doit revenir à sa mission de base : donner à la police les moyens de ses actions et en assurer en retour un contrôle nécessaire.

Editorial du « Monde ». La manifestation intersyndicale contre la réforme des retraites, jeudi 9 janvier, a été émaillée à nouveau par ce qu’il faut bien appeler, sans s’encombrer de guillemets, des violences policières. Les multiples vidéos montrant des manifestants frappés au sol par des fonctionnaires, ou encore celle où l’on voit un agent tirant à bout portant au LBD – le parquet de Paris a ouvert une enquête sur ce geste extrêmement dangereux – suffiraient à révulser n’importe quel citoyen. Lire la suite

Manifestation du 9 janvier : à Rouen les flics perdent toute raison | À l’ouest.info

Publié le 9 janvier 2020

Jeudi 9 janvier 2020, rentrée sociale avec une manifestation interprofessionnelle de 30000 personnes dans les rues de Rouen. Manifestation intersyndicale au sommet de son calme voire de son ennui, quand la police a complètement craqué et a décidé une opération coup de poing…

Les manifestants descendaient tranquillement la rue Jeanne d’Arc, le cortège Gilet Jaune croisait la rue du Gros Horloge quand des flics en armures ont commencé à s’engouffrer au milieu d’eux, brandissant les matraques et tapant à tout-va. Lire l’article et voir la vidéo