Violences policières ? Pour Macron, la police a avant tout protégé la presse des manifestants / RT France

Interrogé sur la difficulté pour la presse d’effectuer son travail lors des manifestations, Emmanuel Macron a davantage ciblé la responsabilité des manifestants, le «nihilisme» de certains concitoyens, et a semblé minorer les violences policières. Dans un propos liminaire lors des vœux présidentiels adressés à la presse, le président de l’Association de la presse présidentielle, Olivier Bost, a interpellé Emmanuel Macron sur la difficulté pour les journalistes d’exercer leur travail durant les manifestations. Lire la suite