France : Arrêté·e·s pour avoir manifesté: La loi comme arme de répression des manifestant·e·s pacifiques en France / Amnesty International

29 September 2020, Index number: EUR 21/1791/2020

De grandes manifestations réunissant des millions de personnes voulant obtenir une plus grande justice sociale et économique ont eu lieu en France à partir de 2018. Le présent rapport montre en détail comment, face à ce mouvement, les autorités policières et le ministère public ont instrumentalisé le droit pénal et se sont appuyés sur des lois très générales pour réprimer des manifestant·e·s pacifiques. Amnesty International appelle les autorités françaises à protéger les droits humains de la population et à modifier de toute urgence la législation et les politiques qui ont été utilisées pour restreindre injustement les droits des manifestant·e·s pacifiques.

Télécharger le rapport en français

Violences policières : “Un autre maintien de l’ordre est possible” / France culture

Par Florence Sturm et Fiona Moghaddam, le 11 mars 2020

Entretien | Des mobilisations de “gilets jaunes” aux marches féministes, en passant par celles pour le climat, la gestion du maintien de l’ordre a souvent été critiquée ces derniers mois en France. L’ONG ACAT publie un rapport soulevant les dysfonctionnements de la doctrine et ses conséquences sur les libertés. Écouter l’émission

Maintien de l’ordre : à quel prix ? / ACAT France

Le 11 mars 2020

Les questions d’usage de la force par les policiers et les gendarmes ont rarement été autant débattues. Le nombre de blessés ou tués dans le cadre de manifestations trahit des  dysfonctionnements dans les pratiques de maintien de l’ordre. Bien que ces drames  peuvent sembler exceptionnels comparés au volume d’interventions des forces de l’ordre, l’ACAT interroge sérieusement la politique des autorités en matière de gestion des foules manifestantes dans son rapport intitulé « Maintien de l’ordre : à quel prix ? »

Fidèle à son mandat axé sur le respect des droits humains, l’ACAT poursuit ses travaux sur l’usage de la force et alerte dans ce nouveau rapport les gouvernants français, les rappelant à leur obligation de protéger les libertés et droits fondamentaux, de prévenir et sanctionner toutes les violences, et tout particulièrement les violences illégitimes commises par les forces de l’ordre

Lien vers le rapport