Montpellier: 4e «marche des mutilés» contre les violences policières | Le Figaro

La quatrième «marche des mutilés» contre les violences policières et l’usage des LBD notamment a rassemblé quelque 350 personnes selon la préfecture, 700 selon les organisateurs, ce dimanche 12 janvier à Montpellier, à l’appel du collectif des «mutilés pour l’exemple». Lire la suite

Lancement de la campagne pour l’interdiction des armes mutilantes

Manifestation contre la réforme des retraites, Montpellier, le 5 décembre 2019, 1ère action

Le long du boulevard pasteur, des membres du collectif portent devant eux, à hauteur de visages, des portraits de mutilés victimes des tirs de la police.
La foule des manifestants passe devant eux, les uns découvrent, d’autres revoient ces images et expliquent à leurs proches. Personne n’est indifférent – comment l’être ?
Une longue banderole invite à se rendre sur le site StopArmesMutilantes.org pour prendre connaissance de la campagne pour l’interdiction des armes mutilantes qui vient d’être lancée et pour signer la tribune. À suivre …

Les images sont issues du Mur jaune

previous arrow
next arrow
Slider

Manif pour les retraites à Montpellier : le fond de l’air déborde en jaune | Le poing

Succès historique par le nombre de manifestants, la mobilisation contre la réforme des retraites a fait percevoir un potentiel combatif toujours en quête d’en découdre
Dès 9h30 à la piscine d’Antigone, des gilets jaunes se rassemblent. Ceux de Près d’Arènes, toujours les mieux organisés, ont ressorti leurs banderoles impeccables : « Pas la charité. Une autre société », « Liberté – Egalité – Répression (en lettres sanguinolentes)« . Il est temps de remonter vers le Peyrou, c’est-à-dire effectuer déjà la quasi totalité du tracé du jour à rebours. Ce qui se fait d’un pas empressé. Ils sont cent cinquante, ça ne manque pas de gueule. Lire l’article

Niort : cent cinquante pour dire bruyamment non aux LBD | La Nouvelle république

L’achat de lanceurs de balles de défense pour la police municipale continue de susciter des remous. Hier, 150 manifestants l’ont clamé au conseil municipal !
Des huées, des sifflets, et même des lancers de balles… de ping-pong à l’arrivée de Jérôme Baloge dans la salle du conseil municipal pour présider la séance de ce lundi 25 novembre : quelque 150 personnes, opposées à l’achat par la Ville pour ses policiers municipaux des très controversés lanceurs de balles de défense, ont manifesté bruyamment hier soir au début de la séance du conseil municipal. Lire l’article