Face aux images de violences policières, le pouvoir se contente d’ajuster sa com’ | Mediapart

L’exécutif a haussé le ton contre les forces de l’ordre après la diffusion d’une image montrant un policier faisant un croche-pied. Mais dans le fond, rien n’a changé. Le pouvoir continue de nier le caractère systémique des violences policières.

Suite de l’article réservée aux abonné(e)s…

Garde à vue – un film d’animation | Lundimatin

Emilie Rolquin est étudiante en école d’animation. Le 8 décembre 2018, elle fait partie des 974 personnes placées en garde à vue à Paris à l’occasion de l’acte 4 des Gilets jaunes. Ces 24 heures de privation de liberté, les cellules sales, sa rencontre avec la police, c’est tout cela qu’elle raconte admirablement dans ce petit film d’animation.

Un film d’animation à voir ici

Marseille-Nîmes : des supporters du club de football nîmois dénoncent des violences policières | France bleu

450 supporters du club de foot de Nîmes ont été interceptés sur l’autoroute par les policiers des Bouches-du-Rhône. Le préfet n’autorisait le déplacement que de 200 supporters. Des violences ont ensuite éclaté sur le retour à Nîmes, certains supporters veulent porter plainte. Lire la suite…

Conférence de presse de lancement de la campagne

Mercredi 18 décembre 2019, s’est tenue à “La Carmagnole” à Montpellier une conférence de presse pour présenter la campagne “Interdisons les armes policières mutilantes !

Cette conférence de presse s’est tenue en présence de différents représentant(e)s des organisations et associations signataires, et a permis de présenter aux journalistes présents les objectifs de la campagne ainsi que le collectif large qui la soutient.

Un moment particulièrement fort de cet évènement a été l’intervention de 2 membres montpelliérains de “l’assemblée des blessés” qui avaient été invités à participer à la conférence de presse pour témoigner des séquelles morales, sociales et psychologiques des blessures qui leur ont été infligées par des policiers lors d’une manifestation des gilets jaunes en décembre 2018.

Les «interpellations déguisées» de la Préfecture de police | Blog Mediapart (D. Dufresne)

Quand le “Défenseur des droits”, Jacques Toubon, considère que « le commissaire divisionnaire A et sa hiérarchie ont commis un manquement au code de la Sécurité intérieure », recommande des « poursuites disciplinaires » à leur encontre, et demande au ministre de l’Intérieur « de mettre fin à la pratique des contrôles d’identité délocalisés »…

A lire ici…

Une histoire de violence policière en France | Rapports de force

Nous republions ici « Une histoire de violence policière en France », originellement parue sur le site de langue anglaise ROAR. Ce court documentaire de Ross Domoney revient sur les violences des forces de l’ordre pendant le mouvement des gilets jaunes, mais aussi antérieurement dans les quartiers populaires.

Un gilet jaune éborgné, un autre manifestant amputé de la main, une personne âgée morte d’un tir de grenade lacrymogène à Marseille : trois histoires qui illustrent les pratiques du maintien de l’ordre en France au cours de l’année écoulée. Mais Ross Domoney remonte dans le temps pour éclairer d’autres histoires de violences policières.

Voir la vidéo sur le site de “Rapports de force”