“Lettre au policier qui m’a tiré dessus : j’ai perdu mon œil, mon cerveau et la personne que j’étais” / Télérama

Par Emmanuelle Skyvington, le 25 mai 2020

Elle est allée à Paris pour la deuxième fois afin de manifester avec les Gilets jaunes. Grièvement blessée au visage par un tir de LBD40, Vanessa Langard, 36 ans, raconte sa mutilation dans le documentaire “Ma blessure d’âge adulte”, disponible sur France.tv. Elle s’adresse aujourd’hui au policier qui lui a tiré dessus. Lire la suite

Ma blessure d’âge adulte, de Matteo Moeschler, en replay sur France.tv.

ASSOCIATION TARAMADA : RENDRE JUSTICE AUX GILETS JAUNES BLESSÉS / La mule du pape

Publié le 27 avril 2020

Au mois de janvier est née à Montpellier l’association Taramada, fondée par Marie-France et Kaïna, gilets jaunes très impliquées chacune à leur façon dans le mouvement. L’idée a germé depuis un certain moment dans l’esprit des deux femmes. Elle remonte originellement à un choc qui les unit, une certaine journée du samedi 29 décembre 2018. Au cours de la manifestation, Kaïna reçoit un tir de LBD-40 en plein front et fait partie des quatre gilets jaunes touchés à la tête ce jour là. Se produit aussi l’interpellation du fils de Marie-France. Lire la suite

Montpellier : une marche pour dénoncer les violences policières et l’usage du LBD | France 3 Languedoc-Roussillon

Reportage diffusé lors du 19/20 le 12 janvier 2020

A Montpellier, des centaines de manifestants, venus de toute la France, se sont réunis sur la place de la Comédie aux alentours de 14 heures pour rendre hommage aux gilets jaunes blessés lors de précédents rassemblements en France et donc, pour dénoncer les violences policières. Voir la vidéo

“Gilets jaunes”, “lycéens” ou simples “passants” : la vie d’après des éborgnés AFP, Factuel

Publié le 4 avril 2019, mis à jour le 13 novembre 2019

Des vies “gâchées“, de l’incompréhension ou de la colère : pendant deux mois, l’AFP a recueilli le témoignage de 15 “gilets jaunes” mais aussi de “passants” ou “lycéens” grièvement blessés à l’oeil au cours des manifestations des derniers mois, au coeur des accusations de violences contre les forces de l’ordre.

A l’instar de Jérôme Rodrigues, l’une des têtes d’affiche des “gilets jaunes”, les regards mutilés de Vanessa, Patrick ou Alexandre ont été érigés en symbole des “violences policières”. 23 personnes ont affirmé avoir perdu leur oeil depuis novembre, selon les recensements faits par le journaliste indépendant David Dufresne et son projet “Allô place Beauvau ?” ou par le collectif militant “Désarmons-les”. Lire la suite et voir la vidéo