Paul Rocher : « Les forces de l’ordre font varier le niveau de violence en fonction de ce qu’elles pensent des manifestants » / Diacritik

Par Johan Faerber, le 8 juillet 2020

Stimulant et incisif, tels sont les mots qui viennent à la lecture de Gazer, mutiler, soumettre : politique de l’arme non létale de Paul Rocher qui vient de paraître à La Fabrique. Des Gilets Jaunes aux ZAD, des manifestations récentes des soignants en passant par les mouvements contre la « réforme » des retraites, le recours massif aux gaz lacrymogènes et aux LBD est devenue monnaie courante pour les forces de l’ordre. Cependant, loin de correspondre à un adoucissement du maintien de l’ordre, l’usage de cet arsenal d’origine militaire pour régler des conflits domestiques résonne terriblement comme le corollaire de la suspension globale du processus démocratique en France. Une réflexion vive que, le temps d’un grand entretien, Paul Rocher, son auteur, développe pour Diacritik. Lire la suite

«A l’air libre»: les armes «non létales» au cœur des violences policières, un entretien avec l’historien Pap Ndiaye / Médiapart

Le 9 juin 2020

Au programme de notre émission en accès libre : violences policières, le choix des armes ; notre entretien avec l’historien Pap Ndiaye sur les États-Unis et le racisme ; la Libye, avec René Backmann ; Alexandra Pizzagali. Voir la vidéo

Gazer, mutiler, soumettre : la police au service du néolibéralisme autoritaire / Le Média, “On s’autorise à penser”

Par Julien Théry, le 8 juin 2020

Paradoxalement, la prolifération des “armes non létales” (ou prétendues telles) est allée de pair, depuis une vingtaine d’années, avec une répression policière de plus en plus violente. Julien Théry reçoit Paul Rocher, qui montre dans un livre récent que ce type d’armement est caractéristique du développement de l’autoritarisme néolibéral. Voir la vidéo

La police par les armes : De la matraque au LBD / La vie des idées

Par Luca Provenzano, le 25 février 2020

L’exception française dans le maintien de l’ordre n’est pas d’origine récente. Cet article en fait la genèse en revenant sur les interventions policières des années 1968 et en comparant les politiques françaises et allemandes. Lire l’article

Grenade instantanée GM2L / Maintiendelordre

La grenade GM2L SAE 820 est une grenade lacrymogène instantanée produite par l’entreprise française Alsetex. Elle équipe les forces de l’ordre depuis 2018 et a pour objectif de remplacer la GLI-F4 qui n’est plus produite par Alsetex. Le 24 mai 2018, l’avis n°18-68665 paraît dans le Bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP) et stipule que Alsetex remporte le marché des «grenades lacrymogènes et moyens de propulsions» pour 1,8 million d’euros sur 4 ans. Lire la suite

La police est-elle plus violente qu’avant ? | France culture

Par Elsa Mourgues

Les images et vidéos de manifestants battus au sol ou violentés par des policiers, se multiplient. Depuis l’hiver 2018 et les manifestations de “gilets jaunes” près d’une trentaine de personne a été mutilée et déplore la perte d’un œil ou celle de la main.

On parle de plus de blessés par la police en dix-huit mois qu’en vingt ans. Pour autant, il est difficile de se procurer des chiffres précis sur le nombre de blessés tant les plaintes déposées par les victimes sont aléatoires. 

Deux armes en particulier sont pointées du doigt par les associations de défense des droits de l’Homme, le Flash-Ball aussi appelé LBD et les grenades de désencerclement. Ce matériel est-il nouveau ? Est-il utilisé par d’autres pays occidentaux ? Y a-t-il vraiment plus de blessés que lors des affrontements précédents entre policiers et manifestants ? Notre police est-elle de plus en plus violente ? 

Sebastian Roché, sociologue, directeur de recherche au CNRS et auteur de “De la police en démocratie” (Grasset) répond aux questions de Nicolas Martin Voir la vidéo

Nous avons visité Milipol, le salon de la répression | Reporterre

Citation

Article d’Émilie Massemin

Le salon « de la sécurité intérieure » Milipol a ouvert ses portes mardi au nord de Paris. Reconnaissance faciale, lanceurs de balle de défense, aspirateurs à données téléphoniques… Reporterre s’est renseigné sur les nouveautés du secteur, qui raffine sans cesse les outils de surveillance et de répression. Lire la suite

Usage excessif de la force lors des manifestations des “gilets jaunes” |Site d’Amnesty International

Citation

Les forces de l’ordre ont utilisé des flashball, des grenades de désencerclement et des gaz lacrymogènes contre des manifestants majoritairement pacifiques. Nous avons pu recenser de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers. Lire la suite